Accueil Non classé Recensement de la population : Limiter les naissances devient impératif – une très bonne initiative!!

Recensement de la population : Limiter les naissances devient impératif – une très bonne initiative!!

0
1
69

Recensement de la

population : Limiter

les naissances

devient impératif

 » 7 août 2019 # Tolotra Andrianalizah

$ 1 565 Vues % 3 minute(s) pour lire

Il y aura deux fois plus de Malgaches d’ici 23 ans. Le

ministre de l’Économie et des Finances évoque une

politique de limitation des naissances.

25.7 millions. Les Malgaches sont au nombre de 25

680 342, si on se réfère aux chiffres oMciels

provisoires issus du troisième recensement général

de la population et de l’habitat (RGPH-3). Ce chiffre

devrait doubler d’ici une vingtaine d’années, selon les

premières conclusions de ce rapport, avec une

augmentation moyenne de 3.01% par an entre 1993 et

2018, contre 2.7% pour l’Afrique subsaharienne.

Présent à l’atelier de dissémination oMcielle des

résultats, le ministre de l’Économie et des Finances,

Richard Randriamandrato, s’est attardé sur cette

augmentation de la population qu’il juge trés

importante. D’après lui, cette information doit pousser

le gouvernement, en l’occurrence les ministères de

l’Économie, de la Population ou encore de l’Éducation,

à mettre en place des programmes pour répondre à

cette situation. « Nous comptons trois cent quatre

vingt sept mille Malgaches de plus par an. À ce

rythme, la population aura doublé en 20 ans », a noté

Richard Randriaman-drato, qui a évoqué une

intensibcation des investissements dans les

infrastructures sociales d’un côté, et d’une éventuelle

politique de limitation des naissances de l’autre.

Interrogé sur cette information, un économiste a

indiqué qu’avec un taux de croissance économique

(5%) supérieur au taux de croissance démographique,

le déb de Madagascar est d’assurer une meilleure

répartition des richesses créées. « Cela entre parmi

les fonctions de l’État », souligne notre interlocuteur.

Niveau de précision

Autres informations, les Malgaches sont inégalement

répartis sur le territoire avec plus de la moitié, 52%,

vivant dans six régions à savoir Analamanga,

Vakinanankaratra, Atsimo Andrefana, Soba, Haute

Matsiatra et Vatovavy Fitovinany (5.6%). La

surpopulation d’Antananarivo est, également,

frappante dans les résultats avec une densité de

210.3 habitants au km2 pour Analamanga, contre une

moyenne nationale de 43.7. Cela contraste avec les

7.6 habitants au km2 dans le Melaky.

Le directeur général de l’Institut national de la

statistique, Zefania Romalahy a tenu à souligner le

caractère encore provisoire de ces résultats. Il a

indiqué qu’une enquête post-censitaire est

actuellement en train d’être effectuée pour débnir la

qualité du recensement, donc son niveau de

précision. Cette enquête post-censitaire devrait être

terminée d’ici la bn de l’année. D’après un statisticien,

cette étape consiste à comparer les résultats obtenus

sur un échantillon prélevé durant l’opération de

recensement et l’enquête post-censitaire. « En

d’autres termes, il s’agit de savoir si tout le monde a

bien été recensé. Pour une raison ou une autre, des

personnes peuvent ne pas avoir été comptabilisées »,

souligne notre interlocuteur.

 

source:

https://lexpress.mg/07/08/2019/recensement-de-la-population-limiter-les-naissances-devient-imperatif/

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par etudierhorsdefrance
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Pourquoi j’ai choisi de tourner le dos à la France (from Cécilia, a Malagasy proud to live and immigrate to New Zealand)

Brutalités de militaires français dénoncées par une association de pêcheurs et d’aut…